Les habitants de ce village hollandais vivent sous surveillance depuis plus de 8 ans:

...

À première vue, ce village traditionnel des Pays-Bas n’a rien de spécial. Il est peuplé de 150 habitants qui mènent une vie tranquille et sans histoires : ils mangent, dorment et vont faire leurs courses. Toutefois, chacun d’eux se trouve sous une étroite et constante surveillance.

Magazine-du-net.net te présente l’un des villages les plus surprenants du monde, une espèce d’hôpital à grande échelle pour les personnes âgées qui souffrent d’une maladie peu commune : la démence.

C’est Yvonne van Amerongen qui a eu l’idée de cette clinique en 2009. Elle avait travaillé pendant de nombreuses années dans une résidence pour personnes âgées et elle connaissait bien les particularités de la maladie. Elle a fini par se poser cette question : « Que souhaitons-nous pour nous-mêmes et pour nos parents ? » Et c’est là qu’est née l’idée de Hogeweyk.

Les patients ne sont pas enfermés dans leurs chambres, et ils mènent une vie normale : ils vont au restaurant, se retrouvent entre voisins pour jouer à des jeux de société… Et ils n’ont pas l’impression de vivre dans un hôpital psychiatrique.

Le complexe se trouve dans un espace à vivre avec des rues, des jardins, des places, un coiffeur, et même un petit théâtre.

Les maisons sont construites et décorées selon l’époque à laquelle la mémoire de leurs occupants a cessé de fonctionner : dans le style des années 50, 70 ou même 2000. Le nouvel arrivant peut choisir un endroit selon ses goûts.

Les patients vivent en groupes de cinq ou six personnes dans chaque maison, avec un ou deux aide-soignants. Yvonne van Amerongen explique qu’il est très important de maintenir un dialogue permanent avec eux et d’interagir avec le monde extérieur, car cela les apaise et ralentit le développement de la maladie. Les études ont montré que la solitude est aussi mortelle que le tabac, et deux fois plus dangereuse que l’obésité.

Le conjoint d’une patiente de Hogeweyk raconte dans un entretien : “C’est un espace ouvert où les gens peuvent observer le changement des saisons, sentir quand il fait chaud ou froid. Ils peuvent aller au restaurant, boire une tasse de thé, et se rendre n’importe où librement.” L’hôpital compte un personnel important, mais tous feignent d’être caissiers, employés, ou de simples habitants. Le lieu dans son ensemble ressemble donc à un village, sauf qu’il abrite un grand nombre de personnes âgées.

Hogeweyk se démarque par la sympathie et le soutien qui se manifestent partout : les employés du “village“ aprennent à s’adapter à ce que les patients peuvent faire, et non à ce qu’ils ne peuvent pas faire. Le créateur de la clinique déclare : ”Tous les individus qui vivent ici requièrent un traitement et ils prennent des médicaments. Mais pour nous, ce sont d’abord des individus“. De plus, l’un des principes de l’endroit est de donner à chaque patient la possibilité de choisir : “Même si nous savons qu’il aime son café sucré, nous lui demandons tous les jours s’il veut du sucre”.

Hogeweyk ressemble plutôt à un petit quartier au périmètre délimité. Si l’un des patients se dirige vers la sortie, il trouvera un employé qui l’informera aimablement que la porte est fermée, et l’orientera vers un autre endroit. Mais en règle générale, il est si agréable de vivre là que personne n’essaie d’en sortir. Sur une surface de 1,5 hectares seulement, tout est parfaitement réglé en fonction des besoins des patients. Le village a même son propre bureau de poste !

En 2013, le complexe a reçu une récompense, le Highly Commended Award, pour être un concept nouveau dans l’attention et le soin aux personnes atteintes de démence. C’est difficile à imaginer, mais le loyer coûte moins cher pour les familles qu’une infirmière à domicile à plein temps.

Enfin, il est intéressant de noter que le complexe se trouve à quelques minutes en voiture du centre d’Amsterdam, ce qui permet de rendre des visites fréquentes aux patients.

Que penses-tu de cette idée ? Raconte-nous !

Source : Sympa-sympa

Les gens se moquent de ses taches de rousseur, un photographe décide alors de mettre sa photo sur Facebook pour montrer sa beauté
Cette vache est élevée pour obtenir plus de viande : voyez ce qui se passe quand elle essaie de bouger
...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *